Club de Lecture

  • image de livre

     

 

 

 

 

 

A partir du Jeudi 16 Octobre, 2014

 

Hélène vous accueillera à la Salle du CLOCHER

 

aux heures habituelles les 1er et 3ème Jeudis de c

 

 

 

 

 

 

Hélène

animatrice du club de lecture 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous voici dans nos nouveaux locaux

 

 

 

 

 

 

Hélène

animatrice du club de lecture et ses lectrices éclairées

 

vous conseillent

Le liseur du 6 h 27
 Jean-Paul Didierlaurent

 

Voir la suite sur club de lecture 2

 

 

 

Une vie entre deux océans

M.L. Stedman

 

 

Nationalité : Australie
Biographie :

M. (Margot) L.Stedman est née et a grandi dans l'ouest de l'Australie.

Auteure des novellas, "Une vie entre deux océans" (The Light Between Oceans, 2013) est son premier roman, plébiscité dans le monde entier.

Elle vit maintenant à Londres où elle a travaillé comme avocat en 1997 et à étudier l'écriture créative à l'Université de Londres.

 

Un homme de retour de la Grande Guerre, désirant s'éloigner du monde, accepte un emploi de gardien de phare  sur une ile australienne. Lors d'un retour à terre, il rencontre une femme, qu'il épouqe. Elle tient à l'accompagner sur son île. Mais après avoir fait une fausse-couche et avoir perdu un enfant mort à la naissance elle est gagnée par la dépression.

A la suite d'une tempête, une barque s'échoue sur l'île avec un homme mort et un bébé...

Livre humain et émouvant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le jour des morts

Nicolas LEBEL

 

 

 

Biographie et informations

Nationalité : France
Né(e) à : Paris

Biographie :

Nicolas Lebel est né à Paris où il vit encore aujourd’hui.

Après quelques allers-retours aux quatre coins du globe, il revient à Paris où il tente depuis plusieurs années d’enseigner l’anglais aux Français. Passionné de littérature et de linguistique, il publie en 2006 une première fiction, une épopée lyrique en alexandrins: "Les Frères du serment", qui sort dans un silence prometteur.

En 2013, il publie aux Éditions Marabout "L’Heure des fous", puis en 2014, "Le Jour des morts", deux romans policiers caustiques où histoire, littérature et actualités se mêlent, des romans noirs qui interrogent et dépeignent la société française contemporaine avec humour et cynisme, dont le ton est souvent engagé, et le propos toujours humaniste.

Par ailleurs, soucieux de devenir le plus grand batteur de Métal de la planète avant sa mort, Nicolas Lebel apprend à dompter sa batterie depuis quatre ans sous les encouragements de ses voisins. Adepte de Côtes du Rhône et de Whisky Islay, l’auteur s’astreint à des dégustations régulières parce que rien de grand ne se fait sans rigueur et discipline. La photo et les sports de combat achèvent de remplir un emploi du temps saturé.

 

Résumé

 

L’équipe du commissariat du XIIème arrondissement de Paris, composée de personnes au profil peu commun, enquête sur une mort par empoisonnement.

Un bibliophile rassemble des livres incunables pour un collectionneur…

D’autres morts suspectes, à des endroits différents, semblent causées par le même poison et l’équipe est amenée à ressortir des dossiers vieux de 20 ans….

Quel est le lien qui relie toutes ces victimes qui ne se connaissaient pas ?

Ce policier est passionnant, bien écrit et bien documenté et sans excès d’horreur, de violence ou de sang.

 

Nous sommes 3 à l'avoir lu et il a fait l'unanimité. .

et moi aussi et je suis tout à fait d'accord....

 

 

 

 

La ballade de Lila K

Blandine le Gallet

 

 

Lauréate du « Prix des lectrices Terrafemina-Le livre de Poche »

Blandine Le Callet a conquis nos internautes avec « La Ballade de Lila K ». Le parcours initiatique d'une jeune fille à la recherche de son histoire dans une société anxiogène et autoritaire. Roman de l'enfance ou anticipation politique, l'auteur explique ses choix et ses inquiétudes sur l'avenir du livre et de la liberté de pensée. Entretien

 

Résumé

                                                                                 

L’histoire se situe au XXII ème siècle. Une jeune fille séparée très tôt de sa mère a vécu de 6 à 16 ans dans un centre de réadaptation après avoir été trouvée dans un placard, alimentée de boîtes de nourriture pour chats. Malgré cela, arrivée à l’âge adulte, elle recherche sa mère en souvenir de l’amour dont elle est sûre d’avoir été entourée les toutes premières années de sa vie avant le placard.

C’est une histoire très émouvante, dans une société sous contrôle permanent de caméras et de «flicage » (qui peut nous faire réfléchir à notre avenir).

 

Ecriture soignée et cultivée comme son auteure rencontrée au cours d’un « Livre Dans Le Café » à la bibliothèque Gérard Philippe il y a quelques mois.

 

 

 

 

                                               

 

 

 

Les désorientés

d'Amin MAALOUF

 

 

 

 

 

Biographie

Né au Liban le 25 février 1949, dans une famille d’enseignants.

Après des études d’économie et de sociologie, il travaille comme reporter, couvrant de nombreux évènements à travers le monde, comme la chute de la monarchie éthiopienne, en septembre 1974, ou la dernière bataille de Saigon, en mars et avril 1975.

Quand la guerre éclate dans son pays natal, il part pour la France avec son épouse et ses enfants, reprenant aussitôt son activité de journaliste, notamment à Jeune Afrique, où il devient rédacteur en chef et éditorialiste.

À partir de 1984, il se consacre à l’écriture, publiant des romans, des essais, des livrets d’opéra. En 1993, il obtient le prix Goncourt pour Le Rocher de Tanios, en 1998 le prix européen de l’essai pour Les Identités meurtrières, et en 2010 le prix Prince des Asturies des Lettres pour l’ensemble de son œuvre.

En 2007-2008, il préside, à l’invitation de la Commission européenne, un groupe de réflexion sur le multilinguisme, qui publie un rapport intitulé Un défi salutaire : comment la multiplicité des langues pourrait consolider l’Europe.

Docteur honoris causa de l’université Catholique de Louvain (Belgique), de l’université de Tarragone (Espagne), de l’université d’Évora (Portugal) et de l’université américaine de Beyrouth (Liban).

Élu à l'Académie française, le 23 juin 2011, au fauteuil de Claude Lévi-Strauss (29e).

 

Résumé

 

Adam qui vit à Paris est appelé un matin très tôt par un ancien ami de jeunesse qui est sur le point de mourir et réclame sa présence. Il s’est brouillé avec cet ami depuis un certain nombre d’années mais au nom de l’amitié très forte qui les a liés il y a 25 ans, il prend l’avion pour le revoir. Malheureusement son ami décède avant qu’il ne l’ait revu. 

A la demande de sa veuve il va recontacter les amis des années de faculté « du club des levantins » d’origine, de condition sociale, de religion différentes que l’idéal de liberté et de tolérance avait soudés et que la guerre a dispersés sans pour autant entamer la solidité de leur amitié bien qu’ils se soient perdus de vue.

Ce récit relate les faits des 16 journées au cours desquelles il reprend contact avec ses anciens amis, entrecoupés des notes qu’il consigne dans un carnet et de sa relecture de lettres reçues pendant les 25 années au cours desquelles les amis ne se sont plus revus.

Chaque rencontre permet au travers de souvenirs de reconstituer les origines, les convictions et l’orientation de vie de neuf personnes de ce groupe dont deux sont mortes, et plusieurs ont émigrées.

 

Un grand et superbe roman sur l’amitié, la trahison, l’exil, la nostalgie, les idéaux, la politique, le monde tel qu’il va…

 

 

 

 

 

 

 

La dernière fugitive

de Tracy CHEVALIER

 

 

 

 

 

 

Écrivaine
 
Tracy Chevalier, née le 19 octobre 1962 à Washington, est une écrivaine américaine. Spécialisée dans les romans historiques, elle habite Londres depuis 1984 avec son mari et son fils.
 

Résumé

 

En 1850, Honor, anglaise quaker qui vient de se faire abandonner par son fiancé, décide d’accompagner sa sœur Grace qui part se marier aux Etats-Unis où son fiancé s’est expatrié. Grace meurt de la fièvre jaune sur le continent américain avant d’’avoir pu rejoindre le village de son fiancé. Honor  qui a été très malade pendant la traversée décide de continuer seule le voyage et va donc essayer de s’adapter à une nouvelle vie au sein de la communauté quaker.

Dans cette partie des Etats-Unis des chasseurs d’esclaves sévissent. Les quakers ne doivent pas mentir et venir en aide aux personnes qui sont dans le besoin  mais les risques de vengeance sont toujours possibles à l’encontre des personnes qui aident des esclaves.

Il est question de « chemin de fer clandestin » pour les routes empruntées par les esclaves en fuite, de « quilts » (courtes-pointes cousues par les jeunes filles quaker pour se constituer un trousseau), de la nature peu hospitalière, de la position des femmes encore soumises à l’emprise de la communauté, de la famille et de leur mari….

 

Un roman prenant, très bien écrit avec des détails minutieux et une grande richesse au niveau des émotions. Une facette de l'esclavage méconnue, une histoire d'amour palpable telle que sait l'écrire Tracy Chevalier.

 

 

 

 

 

 

 

 

A l'origine notre père obscur

de Kaouter Harchi

 

 

 


Née à Strasbourg en 1987, de parents marocains, Kaoutar Harchi, titulaire d'une licence de lettres modernes, d'un master de socio-anthropologie et d'un master de socio-critique est, depuis 2010, doctorante-monitrice à la Sorbonne, où elle assure des enseignements en littérature et sociologie. Elle vit aujourd'hui dans la région parisienne.
Elle est l'auteur des deux romans : Zone cinglée (Sarbacane; 2009) et L'Ampleur du saccage (Actes Sud ; 2011).

 

    

 

Résumé de Genevieve et Denise

 

 

Une jeune fille est enfermée avec sa mère dans « la maison des femmes » depuis sa naissance. Ce lieu abritent des femmes infidèles, récalcitrantes ou ayant entaché l’honneur de leur famille – ou supposées telles – elles y ont été amenées par leurs maris, frères, sœurs, oncles, tantes, cousins…pour y séjourner pendant une période plus ou moins longue, elles n’en sortent pas bien qu’elles en possèdent la clé car toutes attendent les visites ou la délivrance de leur époux.

 

 

 

 

 

 

 

 

Charlotte

de David Foenkinos

 

 

 

Nom de naissance David Foenkinos
Activités Écrivain
Naissance 28 octobre 1974 (40 ans)
Paris
Langue d'écriture Français
Distinctions Prix François-Mauriac 2002
Prix Renaudot 2014
Prix Goncourt des lycéens 2014

 

 

 

  

 

Résumé de Denise et Genevieve

 

 

C’est la vie de Charlotte Salomon, peintre morte en 1946 à l’âge de 26 ans alors qu’elle était enceinte. Cette jeune fille juive allemande, dont la sœur et la mère sont décédées et dont le père est souvent absent, réussit à entrer à l’école des Beaux-Arts bien que les juifs y soient en principe exclus. Au moment de la montée du nazisme son père et sa belle-mère l’envoient rejoindre ses grands-parents exilés à Nice. C’est là qu’elle va peindre sa vie et confier ses toiles à son médecin avant de partir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Trente-six chandelles"

de Marie-Sabine ROGER

 

 

 

Marie-Sabine Roger a été institutrice en maternelle pendant dix ans, avant de se consacrer entièrement à l’écriture.Née en 1957 près de Bordeaux, Marie-Sabine Roger vit entre la France et La Réunion. Depuis dix ans, elle se consacre entièrement à l’écriture. Son travail est très reconnu en édition jeunesse, où elle a publié une centaine de textes, souvent primés. En littérature générale, elle a notamment publié un roman chez Grasset, Un simple viol en 2004, et des nouvelles chez Thierry Magnier, La théorie du chien perché (2003) et Les encombrants (2007). Son roman précédent, publié au Rouergue en août 2008, La tête en friche, est encore un beau succès en librairie. Il a dépassé les 22 000 ventes. Le film, adapté par Jean Becker, avec Gérard Depardieu et Geneviève Casadesus, sort en salles le 2 juin. La Tête en friche a fait l’objet de plusieurs traductions à l’étranger. Il a obtenu une dizaine de prix, dont le prix Inter-CE (décerné par les comités d’entreprise).

 
 

Coup de cœurRésumé d'Hélène

 

Si vous avez aimé « La tête en friche » « Bon rétablissement », il faut lire « Trente-six chandelles » le dernier livre de Marie-Sabine ROGER

Avec humour, mêlé de tendresse, elle nous présente un homme issu d’une famille où depuis plusieurs générations, le 1° fils à un nom commençant par MORT (pour lui MORTIMER) et dont la vie se termine le jour de son 36°anniversaire.

Mortimer se prépare donc à cet évènement et se trouve complètement désorienté d’être encore en vie après cette date. Heureusement, ses amis Nassardine et Paquita lui viennent en aide, comme ils l’ont toujours fait depuis qu’il était lycéen et qu’il fréquentait leur camion « crêperie »

Un jour, il rencontre Jasmine, une fille qui pleurait sous la pluie. Elle est toiletteuse pour chiens. Ils se perdent de vue, se retrouvent  et vivent ensemble. Mais Jasmine a un rêve, partir en Amérique rejoindre des amis. Elle demande à Mortimer s’il veut l’accompagner, mais il décide de rester pour percer des secrets de famille qui l’obsèdent. Son amour pour Jasmine étant toujours aussi fort, il décide de la rejoindre.

 

 

 

 

.

MAINE

de J.COURTNEY Sullivan

 

 

 

 

Biographie et informations

Nationalité : États-Unis
Né(e) : 1982

Julie Courtney Sullivan est une écrivaine et journaliste.
Diplômée de Smith College à Northampton, Massachusetts, en 2003, elle est actuellement journaliste au New York Times.
Elle est l'auteur de deux romans: Commencement (2010) (Les débutantes) et Maine, sorti en juin 2011.
Elle vit à Park Slope, Brooklyn.

 

Résumé d'Hélène

 

 

Les personnages principaux de cette saga, sont :

Alice, la grand-mère, 80 ans, 3 enfants.

Elle a sa maison de vacances au bord de mer. Par testament, elle la lègue, après sa mort, au pasteur de son église, sans en parler à ses enfants, ce que le pasteur ignore. Elle a avec sa famille des relations conflictuelles et leur en veut inconsciemment de l’avoir empêchée de se consacrer à la peinture comme elle l’avait rêvé.

Kathlen, sa fille ainée vit loin d’elle dans la ferme à compost qu’elle a créé avec son compagnon. Elle aime sa mère, mais ne lui a pas pardonné la terreur qu’elle a éprouvée étant enfant lors des crises d’ivresse de celle-ci et n’a plus voulu la revoir après le décès de son père. Pat, fils d’Alice, marié avec Ann-Marie, catholique très pratiquante, qui s’efforce aux yeux de tous d’être une femme, une belle-fille et une mère irréprochable. Elle ne contrarie jamais sa belle-mère, ce qu’Alice apprécie.

Maggie, fille de Kathelen et petite-fille préférée d’Alice. Elle a appris à son compagnon qu’elle est enceinte, ce qui l’a fait fuir. Désespérée elle part chez sa grand-mère, et contrairement aux années précédentes, toute la famille se trouve réunie. , et apprend quAlice a légué sa vieille maison et son terrain sur lequel Pat avait construit sa maison de vacance à son pasteur. Ils ne peuvent rien faire, tout est au nom d’Alice. Tout le monde lui en veux, mais elle n’en a cure, l’église St Michel a besoin de réparations